Article 8. Santé

VACCINATIONS

L’enfant doit être soumis aux vaccinations prévues par les textes réglementaires pour les enfants vivants en collectivité. Est obligatoire le Diphtérie Tétanos Poliomyélite.

ENFANTS MALADES

Fièvre
En concertation avec le médecin référent, un protocole « fièvre » a été établi (consultable sur simple demande). Il permet au personnel désigné d’administrer du paracétamol si l’état de l’enfant le requiert : température supérieure  à 38,5°. Ce protocole ne peut être appliqué qu’aux enfants dont les parents ont fourni  lors de l’inscription un certificat médical attestant de la non contre-indication de prise de paracétamol et ayant donné l’autorisation de l’administration par le personnel.

Cas d’urgence
Le SAMU ou les pompiers sont alertés.

Maladies contagieuses
En concertation avec le médecin référent, il a été décidé que :
si un diagnostic de grippe est établi, l’éviction de l’enfant est d’une semaine.
si un diagnostic de varicelle est établi, l’éviction de l’enfant est d’une semaine.
si un diagnostic de gastro-entérite est établi, l’éviction de l’enfant est de trois jours minimum avec un retour possible après disparition des symptômes.
si autres maladies (bronchiolite, conjonctivite, rougeole, scarlatine…), le retour de l’enfant est possible avec un certificat de non contagion délivré par le médecin traitant.

Les parents de l’enfant qui a une maladie contagieuse doivent avertir la directrice, ceci afin de permettre d’éventuels traitements préventifs pour les autres enfants usagers.

Altération de l’état de santé de l’enfant
Face à l’altération de l’état de santé général de l’enfant ou de signes associés à la fièvre, la directrice contacte les parents et leur demande de procéder à l’éviction de l’enfant dans les plus brefs délais jusqu’à avis médical du médecin traitant. Le respect du confort de l’enfant, sa sécurité et éviter la contagion seront les premiers facteurs d’alerte.

Si à son arrivée, l’état général de l’enfant est jugé en inadéquation avec sa présence en structure, la directrice peut être amenée à refuser  son accueil.

Il est rappelé que le Relais des Petits ne compte aucun personnel soignant dans son équipe.

PRISE DE MEDICAMENTS

Les médicaments sur ordonnances médicale ne peuvent être administrés en collectivité que par une puéricultrice ou infirmière qui le cas échéant peut déléguer un membre du personnel par protocole (cf. décret du 7 Juin 2010).Le personnel du Relais n'ayant pas les qualifications requises, aucune prise de médicaments ne peut être assurée. Aussi, il est conseillé aux familles de demander à leur médecin traitant d’établir des ordonnances avec une prise de médicaments matin et soir.


LE PROJET D’ACCUEIL INDIVIDUALISE (PAI)

Le Projet d'Accueil Individualisé (PAI) s'adresse aux enfants souffrant de maladies chroniques (asthme, épilepsie, diabète,…) ou porteurs de handicap. C'est un document qui précise les adaptations nécessaires à la vie de l'enfant en collectivité. Il établit également les mesures à mettre en œuvre en cas d'urgence.

Le PAI est initié à la demande des parents, en lien avec le médecin traitant, le médecin référent et la directrice de la structure d’accueil. Il est révisé régulièrement en fonction de l'évolution de la maladie et des traitements.

Il comprend les coordonnées des personnes à contacter, les besoins particuliers de l'enfant, la prise en charge médicale de la maladie ou du handicap, la conduite à tenir en cas d'urgence et la composition de la trousse d'urgence ainsi que le lieu où elle est entreposée.

 

Published on